Le producteur de Marlboro, Philip Morris, envisage d'entrer dans l'industrie du cannabis.

Après s'être éloigné du cannabis, le fabricant de Marlboro Philip Morris International Inc. commence à se pencher de plus près sur le marché à succès du cannabis.

La société évalue actuellement les facteurs tels que la toxicité du cannabis, son efficacité et les différences entre les choix pharmaceutiques et les choix des consommateurs, a déclaré mardi le PDG Andre Calantzopoulos à Bloomberg News.

"Nous faisons tout ce travail, et un jour, nous déciderons du chemin à suivre", a-t-il déclaré dans une interview. "Mais notre priorité est ce que nous faisons avec nos produits sans fumée, et c'est dans cette approche que je souhaite développer le cannabis."

D'autres fabricants de cigarettes ont déjà rejoint l'industrie du cannabis.

En 2018, Altria Group Inc., qui vend les Marlboros aux États-Unis, a annoncé un investissement dans l’industrie du cannabis canadien. Plus tôt cette année, la British American Tobacco Plc a investi dans l’entreprise Organigram Holdings Inc.

Il y a cinq ans, Philip Morris avait investi dans une société israélienne de cannabis médical appelée Syqe Medical. Cependant, l'accord n'était pas directement lié au cannabis. L'idée était d'obtenir des droits mondiaux exclusifs sur la technologie de dosage de haute précision pour les produits du tabac sans fumée, a déclaré le porte-parole de Philip Morris, Corey Henry.

Dans le cas où Philip Morris investirait dans l’industrie du cannabis, l'entreprise s’alignera sur sa stratégie « Beyond Nicotine », qui développe actuellement des produits à risque réduit en ajoutant des plantes comme le clou de girofle, l'anis étoilé ou la camomille. L'entreprise souhaite pénétrer le marché du bien-être en proposant des produits qui aident à lutter contre les troubles du sommeil et l'anxiété.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FR
×